Rencontre avec la créatrice de Peulh Vagabond


Lors de la Fashion Week Experience, nous avons reçu Dyenaa Diaw, créatrice de la marque « Peulh Vagabond ». La créatrice commence sa carrière en décrochant le diplôme Paul Poiret en 1994. Voyant à cette époque que les opportunités sont assez limitées elle décide de se rediriger dans le domaine du commerce. Cependant fan de mode, son coté branché prend le dessus et elle se redirige dans le domaine de la mode. Elle commence son ascension en présentant ses « œuvres » sur les réseaux sociaux. De suite, Dyenaa Diaw a de très bons retours. Pour continuer sur sa lancée, la créatrice obtient en 2016 une proposition pour participer à la New York fashion week, pour un défilé où des jeunes créateurs du monde entier présentent leurs créations.


A son retour en France elle décide premièrement de trouver son local afin de pouvoir offrir à ses clients un certain standing de commercialisation de produits.

Les débuts sont plutôt difficile mais elle s’adresse à des associations afin de pouvoir développer son projet.



Son inspiration elle la puise aussi bien dans ses origines Peulh (peuple de nomades sub-saharien), que dans l’environnement parisien dans lequel elle a grandi. La marque Peulh Vagabond se distingue des autres marque grâce à son originalité et ses tissus. Elle mélange modernité avec ses coupes et artisanat avec ses tissus empruntés à la création des peuples tanzaniens comme par exemple le coton tissé. Afin de se différencier des autres créateurs, elle décide de ne pas travailler le fameux « wax » et de plutôt travailler des tissus qui l’inspirent. On retrouve cette inspiration avec sa dernière collection « haute volta » (ancien nom du Burkina Fasso) qui récupère ses idées dans le monde qui l’entoure (Game of thrones, Studio 54…).


Par ailleurs, Dyenaa voit son site internet et son Instagram explosés suite à un post de Beyoncé qui porte une de ses créations.

De même chacune de ses collections sont Made In France !