Mon expérience @ REINER UPCYCLING, la première marketplace française de la mode up-cyclée

Par Maureen G. - Photos @Reiner_Upcycling

Je m’appelle Maureen G. J’ai 23 ans et suis actuellement en 3ème année de cursus Responsable de Stratégie Marketing & Communication Mode à l’ESMOD Fashion Business, en classe internationale.

J’ai rejoint l’équipe Reiner Upcycling lors de mon stage de 2ème année et en fais partie depuis cette date. Travailler dans le domaine de la mode up-cycling a élargi mon horizon quant aux possibilités que la mode peut offrir en termes d’alternatives au cercle vicieux et destructeur dans lequel elle est engagée.


Ici Justin Chiron et Benjamin Farcy les fondateurs et moi !


La team Reiner en septembre 2020 - copyright Reiner - Sam Hasnat R (photographe) @samphots sur instagram



J’ai rejoint Reiner Upcycling au tout début de l’aventure en juillet 2020 après avoir rencontré Justin CHIRON lors d’un #shooting photo. Il m’avait alors fait part de son envie de trouver un/e stagiaire pour l’aider à lancer un projet avec son ami Benjamin FARCY. C’est ainsi que je me suis très vite retrouvée intégrée à l’équipe Reiner. Mais Reiner Upcycling, qu’est-ce que c’est exactement ? Reiner est le fruit de la collaboration de deux amis passionnés par la mode et ce qu’elle insuffle au quotidien. Fervents défenseurs de la place du créateur dans le processus productif et du made in France, leur idée était de réunir une selection de créateurs up-cycling afin de proposer des pièces exclusives, fortes, inspirantes et respectueuses de l’environnement. Reiner est aujourd’hui une marketplace réunissant près de 50 créateurs avec l’idée commune de partager cette passion d’une mode durable avec le plus grand nombre.


Etre membre d’une start-up implique d’avoir très vite un rôle conséquent au sein de l’équipe. Il a donc fallu établir nos objectifs que je résumerai en trois points majeurs. Dans un premier temps, établir le plus grand catalogue disponible de pièces #up-cycling en réunissant les plus belles marques up-cyclées afin d’offrir des pièces tendances et responsables révolutionnant les codes de la mode et de la production. Dans un deuxième temps, proposer un concept engagé et responsable en répondant de manière simple et créative à la plus grande problématique environnementale du 21ème siècle, la pollution de l’industrie textile. Pour finir, l’objectif majeur de toute cette démarche est d’intégrer ce combat dans un processus #innovant et #créatif. Bien plus qu’une marketplace, Reiner se positionne comme le distributeur de la mode de demain via, notamment, l’accompagnement des créateurs dans le développement de leur marque. L’équipe Reiner prend à coeur sa mission de réunir les meilleurs créateurs avec pour objectif de rendre l’up-cycling accessible à tous. Pour cela, nous considérons que l’engagement et la transparence de nos créateurs sont essentiels. Afin de nous réunir autour d’un objectif commun, nous avons rédigé une charte d'engagement en partenariat avec l’association France Nature Environnement. L’objectif est de sensibiliser les créateurs sur la mise en place d’une démarche innovante qui vise à réduire l'impact de l’industrie textile dans le monde. Si elles souhaitent intégrer Reiner, les marques doivent impérativement signer cette charte.



Autre point majeur à noter : les collaborations que nous souhaitons établir. Alors que la mise en application de la loi contre la destruction des invendus approche à grands pas (2022), les entreprises du secteur de la mode réfléchissent à des solutions pour répondre à ce nouveau challenge (seconde main, vente de rouleaux dormants, up-cycling). Reiner opte pour la revalorisation des stocks par la production up-cycling.



En effet, forts d’un effectif de 50 créateurs, nous souhaitons apporter aux grandes entreprises la possibilité de collaborer avec des créateurs au savoir-faire up-cycling dans le but de proposer de manière épisodique des collections capsules up-cycling. C’est dans ce contexte que 6 de nos créateurs ont collaboré en février avec la marque pionnière en up-cycling Andrea Crews le temps d’une collection (toujours disponible).

Extrait de la collection Reiner x Andrea Crews = copyright Reiner - Justin Chiron (photographe)



Après avoir posé les bases de ce que nous voulions que Reiner soit sur le long terme, nous avons chacun pris nos responsabilités sur un pôle de Reiner. J’ai ainsi pris les rênes de la communication, une mission aux facettes multiples. Je rédigeais les articles pour le blog du site internet, préparais les posts pour le lancement du compte Instagram officialisé en septembre dernier et ai aussi eu à préparer les invitations pour le showroom que nous avons organisé au même moment. La communication étant le domaine dans lequel je me sens le plus à l’aise et dans lequel je souhaite me professionnaliser, j’ai enfin pu mettre à profit mes différents cours reçus à l’ESMOD Fashion Business. La confiance que mes collègues ont placée en moi m’a permis d’être indépendante dans mes actions et d’avoir l’impression d’être un membre dont l’avis est en permanence pris en compte par l’équipe. Nous avons tous un background assez différent en termes d’études post-bac et nous complétons les uns les autres quant à nos connaissances respectives, ce qui rend l’expérience Reiner encore plus enrichissante pour moi au quotidien.


Lorsque les cours on repris en octobre dernier, il a m’a fallu réduire mes missions afin d’être capable de pouvoir gérer mes cours et Reiner en parallèle. La transition a été facilitée par deux éléments : l’arrivée d’Aurélia C. au sein de l’équipe, nous permettant ainsi de répartir différemment nos occupations, et la diversification des besoins de la #marketplace qui m’a permis de me spécialiser dans le stylisme et l’organisation plus globale des shootings de Reiner. L’édition du look book de Noël a été l’occasion pour moi de gérer l’organisation de l’événement dans son ensemble, du casting des modèles en passant par la constitution des looks, la réalisation du make up et la direction artistique des photos. Avoir un tel impact sur la communication de Reiner #Upcycling a été une expérience extrêmement enrichissante pour moi et m’a confortée dans l’idée que j’en suis un membre à part entière. L’arrivée de Maud B. en janvier 2021 est venue étoffer cette équipe de passionnés et nous permet de nous projeter vers l’avenir de façon sereine.


Copyright Reiner - Sam Hasnat R (photographe) @samphots sur instagram


Aujourd’hui, mon envie profonde est de faire grandir #Reiner accompagnée de mes collègues devenus mes amis, afin d’offrir à la mode une alternative aussi durable que responsable. La crise du Covid-19 nous a appris à toujours persévérer et à trouver des façons alternatives de réunir les gens derrière des valeurs communes. Nous avons de nombreuses idées de projets en cours de développement et avons hâte de pouvoir les partager avec les amoureux de la seconde-main ainsi qu’avec tous ceux qui nous découvrent au quotidien via nos différents canaux de communication. Nous les remercions pour leur soutien indéfectible et espérons avoir l’occasion de les rencontrer lors des prochains événements Reiner Upcycling !


N’hésitez-pas à nous suivre sur Instagram : @reiner_upcycling et à découvrir nos créateurs up-cycling sur reiner-upcycling.com

------------------------------------------


My experience as a member of REINER UPCYCLING, the first French marketplace for up-cycled fashion.

My name is Maureen G. I am 23 years old and I am currently in the 3rd year of the Fashion Marketing & Communication Strategy Manager course at ESMOD Fashion Business, in the international class. I joined the Reiner Upcycling team while doing my 2nd year internship and have been part of it ever since. Working in up-cycled fashion has broadened my horizons to the possibilities that fashion can offer, specifically any alternatives to the vicious and destructive cycle in which it is currently engaged.


I joined Reiner Upcycling when the company first got started in July 2020 after meeting Justin CHIRON during a photoshoot. He then told me that he wanted to find an intern to help him start a project with his friend Benjamin FARCY. That’s how I quickly became part of Team Reiner. But what exactly is Reiner Upcycling? Reiner is the result of the collaboration of two friends who are passionate about fashion and what it brings to everyday life. Fervent defenders of a designer’s place in the production process and of “made in France,” their idea was to bring together a selection of up-cycling designers in order to offer exclusive, strong, inspiring and environmentally friendly pieces. Reiner is now a marketplace bringing together nearly 50 designers with the common idea of ​​sharing this passion for sustainable fashion with as many people as possible.


Being a member of a start-up means quickly having a significant role within the team. We therefore had to establish our objectives, which I will summarize in three major points. First, establish the largest available catalog of up-cycled pieces by bringing together the most beautiful up-cycling brands in order to offer trendy and responsible pieces that revolutionize the codes of fashion and production. Secondly, to propose a committed and responsible concept by responding in a simple and creative way to the biggest environmental problem of the 21st century, the pollution created by the textile industry. Finally, the third major objective of this whole process is to integrate this fight into an innovative and creative process. Much more than a marketplace, Reiner is positioning itself as the fashion distributor of tomorrow, notably by supporting designers in the development of their brand. The Reiner team takes to heart its mission of bringing together the best designers with the aim of making up-cycling accessible to all. For this, we consider the commitment and transparency of our creators to be essential. In order to unite around a common goal, we have drawn up a charter in partnership with France’s Nature Environment Association. The objective is to raise awareness among designers on the implementation of an innovative approach that aims to reduce the impact of the textile industry in the world. If they wish to be a part of Reiner, brands must imperatively sign this charter.


Another major point to note: the collaborations that we want to establish. A law against the destruction of unsold items will soon be in effect (2022), and companies in the fashion industry are considering solutions to meet this new challenge (second hand, sale of old fabric rolls, up-cycling). Reiner opts for inventory revaluation through up-cycling production. In fact, with a workforce of 50 designers, we want to provide large companies with the opportunity to collaborate in order to offer up-cycling capsule collections periodically. In that vein this past February, 6 of our designers collaborated with an up-cycling pioneer Andrea Crews to create a collection (still available).


After laying the groundwork for what we wanted Reiner to be in the long run, we each took on our responsibilities within one domain. I thus took the reins of the communications team, a multi-faceted mission. I wrote the articles for the blog, prepared the posts for the launch of the Instagram account, which launched last September and also had to prepare the invitations for the showroom that we organized at the same time. Communications being the area in which I feel most comfortable and in which I want to build by career myself, I was finally able to put the various courses I took at ESMOD Fashion Business to good use. The trust that my colleagues have placed in me has allowed me to be independent in my actions and to feel like my views are always taken into account by the rest of the team. We all have different educational backgrounds and complement each other in our respective knowledge, which makes the Reiner experience even more rewarding for me on a daily basis.


When classes resumed last October, I had to reduce my assignments in order to be able to manage my classes and Reiner at the same time. Two elements made this transition easier: the arrival of Aurélia C. within the team, thus allowing us to distribute our occupations differently, and the diversification of the needs of the marketplace, which allowed me to specialize in the styling and organization of Reiner's photoshoots. The edition of the Christmas look book was an opportunity for me to manage the organization of an event from start to finish. From casting the models to the selection of looks, to the make-up and the artistic direction of the pictures. Having such an impact on the communications strategy of Reiner Upcycling has been an extremely enriching experience for me and has made me feel like a full member. When Maud B. arrived in January 2021 joining this team of enthusiasts, this allowed us to project ourselves into the future with confidence.


Today, my deep desire is to grow Reiner with the help of my colleagues, who have become my friends, so that we can offer fashion an alternative that is as sustainable as it is responsible. The Covid-19 crisis has taught us to always persevere and find alternative ways to bring people together around common values. We have many ideas for projects that are in development and look forward to being able to share them with other second-hand lovers as well as with all those who learn about us each day on our various communications outlets. We thank our customers for their continued support and look forward to meeting them at upcoming Reiner Upcycling events!

Follow us on Instagram: @Reiner_Upcycling and learn more about our up-cycling designers on reiner-upcycling.com


0 comments

Recent Posts

See All