Mon expérience au sein de l’entreprise IKKS My experience with IKKS

Updated: Feb 28, 2019

Par Margaux Bessonet étudiante à ISEM Bordeaux.


Afin de valider ma première année scolaire au sein de l’ISEM, j’ai dû effectuer un stage en tant que conseillère de vente. Je souhaite donc vous faire partager mon expérience à travers cet article.


Tout d’abord, je ne pensais réellement pas vivre une expérience aussi enrichissante.

En effet, j’ai fais partie de l’équipe IKKS durant 10 semaines, j'ai été très bien accueillie et tous le monde m'a mis à l’aise. Dès le premier jour, après m’avoir expliqué le fonctionnement de la boutique et présenté l’environnement dans lequel j’allais évoluer, j’ai directement abordé les clientes et cela s’est avéré concluant car je n’ai pas rencontré trop de complications. Les deux semaines suivantes, j’ai essentiellement réceptionné les colis et aidé mes collègues. Cependant, les filles de l’équipe débordaient d’envie de m’enseigner tout leur savoir donc mes fonctions variaient d’un jour à l’autre. J’ai également découvert la facette cachée du métier de conseillère de vente ; je ne me doutais absolument pas qu’il y avait tant de choses à faire durant une journée, comme veiller à la bonne tenue du magasin, remplir le business clip qui est un cahier où l’on doit reporter des chiffres toutes les heures, le chiffre d’affaire, le taux de transformation, le pourcentage de nouveaux clients… veiller à ce qu’il y ai toujours un nombre de sacs suffisant en caisse, changer le merchandising fréquemment, steamer tous les produits ou encore réceptionner les colis.


Une journée type démarre à 10h ou 11h et se termine à 20h ou 21h avec une pause à 14h/15h. Généralement, le matin j’étais en accroche ou/et en caisse et il m’arrivait de m’occuper des réceptions de colis lorsque mes collègues n’avaient pas eu le temps de s’en occuper. L’après-midi, je pouvais être en salon ou en réserve pour simplement la ranger parce qu’il y avait eu un rush et que mes collègues étaient occupées en salon. Je pouvais également commencer le réassort de la boutique. Cependant, ce type de journée n’était effective que le temps du début de stage car à partir de la fin du premier mois, 2 stagiaires m’ont rejoint. J’ai d’ailleurs été agréablement surprise lorsque la responsable adjointe du magasin, m’a demandé de leur montrer le fonctionnement de la boutique. Donc, après leur arrivée, je ne m’occupais plus autant de la réception des colis et j’étais principalement sur la surface de vente.


Au fur et à mesure des semaines, j’ai aperçu une évolution dans mon comportement. Je m’affirmais de plus en plus et prenais de plus en plus d’initiative, notamment grâce à mes collègues. À partir du milieu du stage et ce jusqu’à la fin, je me suis comportée comme une conseillère de vente à part entière et l’équipe me considérait également comme telle, ce que j’ai beaucoup apprécié.


Désormais, je souhaite découvrir un autre univers en me dirigeant vers des marques se situant dans le haut de gamme ou le luxe. Effectivement, pour le stage que j’ai à réaliser en fin de cette 2ème année, je désirerais intégrer des maisons telles que Yves Saint Laurent, Dior, Chanel ou des marques comme The Kooples, Zadig et voltaire ainsi que Sézane. Cette année nous n’avons pas de domaine imposé, nous sommes libres de choisir donc je pense me diriger vers la communication ou l’événementiel. Cependant, je suis ouverte à l’idée de refaire mon stage chez IKKS car c’est une entreprise que j’affectionne de part sa méthode d’apprentissage et de transmission, car, comme je le disais précédemment, elle m’a permis d’évoluer et d’acquérir des connaissances sur divers domaines tels que celui du métier de vendeuse et des relations humaines et professionnelles. Cette expérience a également permis de conforter mon choix de travailler dans l’univers de la mode.


My experience with IKKS


By Margaux Bessonnet, student at ISEM Bordeaux.


In order to validate my first school year with ISEM, I had to complete an internship as a sales advisor. I would therefore like to share my experience with you through this article.


First of all, I really didn’t think I had such a rewarding experience. In fact, I was part of the IKKS team for 10 weeks, which in a row welcomed me and made me feel comfortable. From day one, after explaining to me the operation of the store and the environment in which I was going, I approached the clients directly and it proved conclusive because I did not encounter too many complications. For the next two weeks, I basically picked up the parcels and helped my colleagues. However, the girls on the team were overwhelmed with the urge to teach me everything they knew, so my duties varied from day to day. I also discovered the hidden side of selling; I had no idea there was so much to do on a day like keeping the store clean, filling out the business clip, which is a binder where you have to carry forward numbers every hour including turnover, processing rate, percentage of new customers.... ensure that there is always a sufficient number of bags in the crate, change merchandising frequently, steamer all products or receive packages.


A typical day started at 10h or 11h and ended at 8pm or 9pm with a break at 14h/15h. Generally, in the morning I was in a clutch or crate and sometimes I had to deal with parcel receptions when my colleagues had not had time to deal with them. In the afternoon - noon, I could be in the lounge or in reserve to simply store it because there had been a rush and my colleagues were busy in the lounge, I could also start the respring of the shop. However, this type of day was only effective at the beginning of the internship because from the end of the first month, two interns joined me. I was pleasantly surprised when the assistant manager of the store asked me to show them how the shop works. So after they arrived, I wasn’t doing as much parcel reception, and I was mostly on the sales surface.


As the weeks went by, I saw an evolution in my behavior. I was becoming increasingly assertive and taking more and more initiative, thanks to my colleagues. From the middle of the internship to the end, I behaved like a full-fledged saleswoman and the team also considered me such, which I enjoyed.


Henceforth, I wish to discover another universe by moving towards brands that are in the top of the range or luxury. Indeed, for the internship that I have to carry out at the end of this second year, I would like to integrate houses such as Yves Saint Laurent, Dior, Chanel or premium brands like The Kooples, Zadig and Voltaire as well as Sézane. This year we don’t have a domain imposed, we are free to choose so I think I’m heading towards communication or event. However, I am open to the idea of rehabilitating my internship at IKKS because it is a company that I like because of its method of learning and transfer of knowledge because, as I said earlier, it has enabled me to evolve and acquire knowledge in various fields such as sales and human and professional relations. This experience also helped to reinforce my choice to work in the fashion world.

  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône