L’AFRICA FASHION TALK par Ramata Diallo

Updated: Feb 20, 2019

Par Léana Esch & Eléonore Vergniaud 3A2


Nous avons assisté à une conférence de Ramata Diallo, Consultante mode alias @dr.strategie, elle est à l’origine de @africafashiontour : un voyage à travers l’Afrique lui ayant permis d’avoir une nouvelle vision quant au shopping local et à ses inspirations. Elle a voyagé seule à Abidjan, au Lagos et à Conakry à la recherche des merveilles de la mode africaine.


Elle nous présente ses différentes trouvailles.

Le premier vêtement à manches courtes, aux mélanges de fleurs et de rayures, sans boutons et agrémenté d’une ceinture seulement, . En effet, la créatrice a souhaité mélanger les styles africain et européen au sein de ses collections. Les créateurs en général travaillent beaucoup les modèles cintrés et ceinturés mais ici, le but est d’avoir un modèle complètement libre, qui permet d’être libre de ses mouvements tout au long de la journée. Ainsi, les boutons, zips et détails empêchant les mouvements ne sont pas utilisés car cela est trop onéreux et ne correspond pas à la cible visée. De plus, les vêtements sont toujours produits en édition limitée et pour deux mois au maximum.


Sur le continent africain, lorsque l’on essaye des vêtements en boutique, il y a toujours une personne nous conseillant sur les meilleures pièces à choisir en terme de morphologie. L’expérience client est primordiale car les retouches sont directement effectuées sur place afin que le client puisse repartir avec sa pièce choisie immédiatement.


A travers cet Africa Fashion Tour, Ramata a beaucoup utilisé ses réseaux sociaux afin de promouvoir son projet. Cela lui a permis de créer de rencontrer de nombreuses personnes sur place et de développer son réseaux quant à ce projet. Et bien sûr, grâce à cela, elle a pu également assister à un maximum d’évènements organisés sur le continent africain.


Le deuxième vêtement qui nous est présenté est très créatif et audacieux : il est rempli de détails en tout genre et de cristaux sur le col. Il s’agit d’un vêtement de prêt-à-porter en guipure, avec des manches en coton style chemise. La designer est originaire du Ghana et y a sa propre boutique. Ramata nous explique alors que lorsque l’on porte ce genre de pièce, l’on est regardé comme si l’on portait quelque chose d’extrêmement luxueux.


En Afrique, les consommateurs ont l’habitude d’avoir leur propre tailleur. Ainsi, lorsqu’ils voient quelque chose qui leur plaît, ils se rendent chez leur tailleur afin que ce dernier réalise une pièce semblable. Les personnes sont toujours élégantes et bien habillées et leur façon de porter leurs vêtements corrobore cette idée. Quand on parle de l’Afrique, l’on a tendance à souvent parler du vêtement « traditionnel ». Cependant, il faut savoir que la population porte les deux et a tendance à porter les vêtements dits « traditionnels » pour les

grandes cérémonies.


Nous sont ensuite présentés d’autres vêtements réalisés notamment par Pateo, pionnier de la mode africaine depuis plus de 40 ans et ayant habillé les présidents du continent africain pendant très longtemps. Puis, pour finir, nous pouvons encore voir une robe longue et une combinaison plus sportive, montrant un besoin de s’inscrire dans les tendances actuelles. En effet, sa créatrice a crée un véritable concept autour de sa marque.

Aujourd’hui, les créateurs souhaitent apporter une réelle innovation dans l’industrie du textile-habillement. Cela passe notamment par la création de collections limitées afin de faire croître l’envie et le désir des consommateurs. La production et les tissus sont donc de plus en plus recherchés afin de créer une véritable mode africaine.


Le futur est résolument « Made in Africa »!

Nous allons retrouver Ramata Diallo tout au long de cette semaine. Elle animera les tables rondes de créateurs ! @dr.strategie


--------------------------


AFRICA FASHION TALK by Ramata Diallo


We have participated in a conference by Ramata Diallo, Fashion consultant aka @dr.strategie, she is from @africafashiontour : a trip through Africa, that gave her a new vision of local shopping and inspirations. She traveled alone to Abidjan, Lagos and Conakry in search of the wonders of African fashion.


And she has presented her findings to us.

The first garment with short sleeves, blends of flowers and stripes, without buttons and decorated with only a belt. Indeed, the designer wanted to mix African and European styles in her collections. The designers usually work a lot on the belted models, but here the goal is to have a completely free model, allowing it to move throughout the day. So, buttons, zips and details that prevent movements are not used, because it is too expensive and does not correspond to the objective.


Ainsi, les boutons, zips et détails empêchant les mouvements ne sont pas utilisés car cela est trop onéreux et ne correspond pas à la cible visée. De plus, les vêtements sont toujours produits en édition limitée et pour deux mois au maximum. In addition, the clothes are always produced in limited edition for two months maximum.


On the African continent, when we try clothes in the shop, there is always a person advising us on the best pieces to choose in terms of morphology. The customer experience is essential because the retouching is done directly on the spot so that the customer can leave in the chosen outfit immediately.


Through this Africa Fashion Tour, Ramata has used her social networks extensively to promote her project. This allowed her to meet many people on site and develop her network for this project. And of course, thanks to that, she was also able to attend a maximum of events organized on the African continent.


The second piece of clothing presented to us was very creative and daring: it was filled with all kinds of details and crystals on the collar. This was a ready-to-wear garment, with cotton sleeves in shirt style. The designer comes from Ghana and has her own boutique. Ramata has explained to us that when one wears such an outfit, it is seen as wearing something incredibly luxurious.


In Africa, the consumers are used to having their own tailors. When they see something that they like, they go to their tailors and ask him/her to make a similar outfit. People are always elegant and well dressed and their way of wearing their clothes corroborates this idea. When we talk about Africa, we often tend to talk about "traditional" clothing. However, you should know that the population wears both and tends to wear the so-called "traditional" clothing for major ceremonies.


We have seen the other clothes made especially by Pateo, pioneer of African fashion for more than 40 years famous for having dressed the presidents of the African continent for a very long time. Then, finally, we can still see a long dress and a sportier combination, showing a need to fit current trends. Indeed, its designer has created a real concept around the brand.


Today, designers want to bring real innovation to the textile-clothing industry. This includes the creation of limited collections to gain traction and to increase the consumers’ desire.

Production and fabrics are therefore increasingly sought after to create a true African fashion.


The future is definitely « Made in Africa »!

We will meet Ramata Diallo throughout this week. She will animate different round tables of creators! @dr.strategie


  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône