Fashion, Tech & Transformation à l’Institut Suédois

Swedish Fashion Now est un projet initié par l’Association of Swedish Fashion Brands en collaboration avec l’Institut suédois et Visit Sweden, avec le soutien de l’Ambassade de Suède en France. Ce projet s’inscrit dans le partenariat pour l’innovation et les solutions vertes conclu entre la France et la Suède en novembre 2017. Lors de la Fashion Week Femme à Paris, les élèves de Beckman College of Design de Stockholm ont présenté les pépites de leurs projets de fin d’études, et neuf marques suédoises ont dévoilé des pièces de leurs collections printemps-été 2019 à l’Institut suédois. L’Institut suédois accueillait également « Textile Talks x 2 : Fashion Revolution » - deux jours de discussions et de réflexions sur l’industrie de la mode et son avenir, avec des créateurs, des entrepreneurs et des représentants du monde universitaire de Suède, de France et d’autres pays. Quatre jours passionnants de rencontres, d’inspiration et de discussions.


Deux de nos étudiantes parisiennes ont eu la chance d'assister à une table ronde !

Par Celine Enersen & Maria Maukonen ISEM PARIS


Le développement durable est un sujet inévitable de l'industrie de la mode aujourd'hui. Nous sommes la première génération à mettre en œuvre des changements technologiques qui peuvent avoir un impact important sur la préservation des ressources naturelles de la planète. Les générations précédentes ont reconnu la nécessité de modifier les modèles économiques afin de se conformer aux défis de l'empreinte environnementale. Aujourd'hui, nous pouvons rationaliser ces processus en utilisant des avancées technologiques telles que l'innovation textile, l'informatique, la Blockchain, la FinTech et bien plus encore.

Il est difficile de ne pas être passionné par le sujet et c’est pour cela que nous sommes allées assister à cette table ronde et session de networking: Fashion, Technologie et Transformation à l’Institut suédois. La discussion comprenait une table ronde avec des professionnels inspirants - chacun avec ses propres approches et opinions sur la manière de trouver la fusion parfaite entre la mode et la technologie de demain, à la fois efficaces pour répondre à la demande des clients et efficaces en termes d'approvisionnement.

Parmi les pionniers du secteur figuraient Elin Frendberg (spécialiste des technologies de la mode chez H & M), Marilyn Martinez («Make Fashion Circular», Fondation MacArthur), Anna Lidstrom (directrice artistique, Plate-forme nationale suédoise pour les textiles et la mode durables à la Swedish School of Textiles) et François-Xavier Morvan (Senior Manager Performance Durabilité, Kering). Avec eux, nous avons découvert un large éventail de possibilités que les différentes industries verront à l'avenir, mais également les défis qui en découlent.

Nous espérons que vous avez hâte d’en savoir plus! Si oui, continuez à lire…


Avant le débat, Jonas Larsson, modérateur et professeur à la Swedish School of Textiles, a demandé à chaque membre du panel de préparer une brève déclaration sur leur vision de la fusion de la technologie et de la mode. François-Xavier Morvan a parlé de l’importance de la durabilité dans le secteur du luxe et de l’outil pionnier de Kering dans le domaine de l’environnement. Elin Frendberg a fait valoir que le système de la mode tout entier devrait être repensé de linéaire à circulaire et a mentionné les objectifs ambitieux de H&M d’être climatiquement positif d’ici 2040. Anna Lidstrom a présenté le point de vue du designer et a appelé à l’innovation dans de nouveaux tissus non conventionnels. Oskar Juhlin, professeur d’informatique, a souligné l’importance que revêt l’offre pour répondre à la demande et l’utilisation de l’analyse de données pour résoudre l’équation. Marylin Martinez a mis en lumière des chiffres alarmants, à savoir que seulement 1% des vêtements sont effectivement recyclés dans le système circulaire et utilitaire.

Avec des motivations, des objectifs et des projets différents, ils avaient tous quelque chose d'intéressant à apporter.

Elin Frendberg de H & M était sans aucun doute le membre du panel qui recevait la plupart des questions du public, ce qui n’était pas étonnant, car elle représente un large éventail d’initiatives innovantes. Nous avons trouvé intéressant et pertinent, leurs expériences avec l'intelligence artificielle (IA) et «Hollowme», une application testée avec Monki qui permet d'afficher une image holographique 3D du produit que vous désirez.

Oskar Juhlen a présenté une application qu’il a développée sur la base de l’idée de Tinder. Son objectif est de mieux adapter l'offre afin de répondre à la demande avec une approche zéro déchet. Elle s’appelle «Clother» et permet aux concepteurs de publier leurs collections que l’utilisateur de l’application peut ensuite balayer vers la gauche ou vers la droite.

François-Xavier Morvan est responsable de la comptabilité environnementale, qui supervise les différentes parties de la chaîne logistique au sein des marques de luxe de Kering, ainsi que de l’optimisation de ces opérations. La mesure de chaque étape de la chaîne d'approvisionnement est effectuée afin de comprendre les éléments qui génèrent un bénéfice environnemental et ceux qui nuisent au processus dans son ensemble (en termes d'émissions atmosphériques, d'utilisation des sols, de déchets, de consommation d'eau, etc.) D'ici 2025, leur objectif est de réduire les EP & L d'au moins 40%!

Le panel a présenté de nombreuses pensées et idées perspicaces qui donnent définitivement de l'espoir pour l'avenir. Désormais, nous ne pouvons plus qu'espérer que ces leaders de l'industrie agiront afin d'atteindre les objectifs de leur entreprise. Ensemble, ils contribueront à la réalisation de notre objectif commun consistant à rendre l'industrie de la mode viable.




---------------------------


Fashion, Tech & Transformation at l’Institut Suédois.


Swedish Fashion Now is a project initiated by the Association of Swedish Fashion Brands in collaboration with the Swedish Institute and Visit Sweden, with the support of the Swedish Embassy in France. This project is part of the partnership for innovation and green solutions concluded between France and Sweden in November 2017. At the Women's Fashion Week in Paris, students from Beckman College of Design in Stockholm presented the nuggets of their graduation projects, and nine Swedish brands unveiled pieces from their spring-summer 2019 collections at the Institute. Swedish. The Swedish Institute also hosted "Textile Talks x 2: Fashion Revolution" - two days of discussions and reflections on the fashion industry and its future, with creators, entrepreneurs and academics from Sweden, France and other countries. Four exciting days of meetings, inspiration and discussions.


Two swedish student from ISEM PARIS were there !


By Celine Enersen & Maria Maukonen ISEM PARIS

Sustainability is an inevitable part of the fashion industry today. We are the first generation to implement changes technologically, that can have a great impact in sustaining the earth’s natural resources. Generations before, recognized the need of changing business models in order to conform to the challenges of environmental footprints. Today, we can streamline these processes using technological advances, such as textile innovation, computer science, Blockchain, FinTech and much more.

It’s difficult not to feel passionate about the subject and because of this, we went to the Fashion, Tech & Transformation talk at the Swedish Institute. The talk included a panel discussion with inspiring professionals - all with their own approaches and opinions on how to find the perfect merge between fashion and the technology of tomorrow, which both can be efficient to customer demand, as well as efficient in terms of supplying to that demand in a sustainable manner.

The panel included industry pioneers, such as: Elin Frendberg (Fashion Tech Specialist at H&M), Marilyn Martinez (“Make Fashion Circular”, MacArthur Foundation), Anna Lidstrom (Artistic Director, National Swedish Platform for Sustainable Textiles and Fashion at Swedish School of Textiles) and François-Xavier Morvan (Sustainability Performance Senior Manager, Kering). With them, we discovered a wide range of possibilities the different industries will see in the future, but also which challenges it comes with.

We hope, you will be interested to hear more in details! If so, keep reading…

Prior to the debate, Jonas Larsson, moderator and professor at the Swedish School of Textiles, had asked each panel member to prepare a short statement on their vision of the merger of tech and fashion. Francois-Xavier Morvan talked about the importance of sustainability in the luxury sector and Kering’s pioneering Environmental Profit & Loss tool. Elin Frendberg argued that the whole fashion system should be re-designed from linear to circular and mentioned H&M’s ambitious goals of being climate positive by 2040. Anna Lidstrom came with a designer’s perspective and called for innovation in new, unconventional fabrics. Oskar Juhlin, professor in computer science, brought up the importance of supply meeting demand and the use of data analytics to solve the equation. Marylin Martinez shed light on some alarming figures, that only 1% of clothing is actually recycled back into the circulatory system with a useful purpose.

With different incentives, goals and projects, they all had something interesting to bring to the table.

Elin Frendberg from H&M was definitely the panel member receiving most of the questions from the audience, which was not out of the ordinary, as she accounts for a huge conglomerate with a wide range of innovative initiatives being done. Something we found very interesting and relevant, was their experimentation with AI (Artificial Intelligence) using “Hollowme” - an app tested with Monki, which can show a holographic 3D image of the product you desire.

In regards to apps, Oskar Juhlen brought up an app he has developed based on the idea of Tinder. Its goal is to customize supply better in order to suit demand with a zero-waste approach. It’s called “Clother” and with this, designers can posts their intended collections which the user of the app can then either swipe left or right.

François-Xavier Morvan is managing the Environmental Profit & Loss accounting, which oversees the different parts of the supply chain across Kering’s luxury brands, and the optimization of these operations. The measuring of each step in the supply chains is done in order to understand in euros, which elements give environmental profit and which are a loss to the process as a whole (in terms of air emissions, land use, waste, water consumption, etc.). By 2025, their goal is to reduce EP&L by at least 40%!

The panel presented many insightful thoughts and ideas that definitely gives hope for the future. Now we can only hope, that these industry leaders will take action from their words in order to achieve their company objectives, that together work towards satisfying our collective goal of making the fashion industry viable.

  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône