Aydha, étudiante en 4ème année, nous livre ses impressions sur le défilé Kenzo.

Updated: Jan 25, 2018




Un certain nombre de mes camarades et moi-même avons eu l'occasion, cette saison, de participer au défilé de la collection hiver homme et femme 2018 de Kenzo qui a eu lieu fin de semaine dernière.

Au moment de partir, nous ne pouvions pas nous arrêter de sourire en pensant à ce que nous venions d’expérimenter ; notre première Fashion Week à Paris.


Quand nous avons dansé sous la pluie de confettis blancs pendant la répétition du spectacle, j'ai eu le même sentiment que quand j'ai vu la neige pour la première fois. C'était magique ! C’est ce que j'ai aimé du défilé automne-hiver 2018 le week-end dernier ; Kenzo transcende les limites du storytelling et nous raconte une véritable histoire au sujet de comment nous nous sentons, à travers ce que nous portons.


La collection est basée sur la nostalgie. En référence à des moments de la vie réelle et précisément, une anecdote où Humberto Leon a teint ses cheveux en blanc pour le mariage de sa sœur et choqué toute la famille. Joué par de vrais acteurs, comme des mini-sets, le défilé a été réalisé comme des "scènes" d'un film appelé "le mariage de ma sœur".



La collection femme est un contraste entre nuances poussiéreuses et tons vifs. De motifs imprimés, de twinsets, des jupes en velours micro-plissées, des blouses en satin fleur de cerisier, des cabans et des jupes crayon au-dessus du genou, le tout évoque un véritable rêve rendant un vibrant hommage à l'univers de Kenzo.


La collection homme est principalement composée de silhouettes carrées associées à des pantalons skinnys. Les blousons sont allongés par des blouses en nylon zippées. A travers l’utilisation de couleurs délicates comme le turquoise dans la mode masculine traditionnelle, Kenzo donne une bouffée d'air frais à toute sa collection pour cette nouvelle cette saison.

Écrit par Aydha Mehnaz

Photos par Aydha Mehnaz


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aydha is a 4th year student. She gives us her feedback after the Kenzo's runway.


A couple of my friends and I got the opportunity this season to volunteer for the Kenzo Men’s and Women’s Winter Collection 2018 last weekend. By the time it was time for us to go, we couldn’t stop smiling about what we had just experienced; our first ever Paris Fashion Week.


As we danced under the rain of white confetti during the show rehearsal, I had the same feeling when I saw snow for the first time. It was magical. This is what I loved about the Kenzo Fall/Winter 2018 show last weekend; it transcended the boundaries of being able to tell a story; how we feel, sartorially through what we wear.


The collection was based on the idea of nostalgia, just like how you would picture a plot of real-life anecdote where Humberto Leon dyed his hair white for his sister's wedding and shocked the whole family. Played by real actors live in mini sets, the runway show was carried out between the “scenes” of the movie. It was called “ My Sister’s wedding”.


The women’s wear collection comprised of dusty yet vivid shades of colors, print on the print clash, twinsets, micro-pleated velvet skirts, cherry blossom satin blouses, pea coats and over-the-knee pencil skirts. It was a maximalist’s dream that paid vibrant homage to how you would picture the Kenzo Universe.


For Men’s wear comprised mainly of boxy silhouette paired with the skinny pants. The lengths of the bomber jackets have been increased along with zip-up nylon blouses. Along the clever use of a tricky color such as turquoise for a traditional category such as menswear gave a breath of fresh air to the whole collection this season.


Written by Aydha Mehnaz

Photos by Aydha Mehnaz