Au coeur du monde Saint-Laurent...

Par Léana Esch 2A2 ISEM Paris :


« Mes plus beaux voyages, je les ai faits avec des livres, sur mon canapé, dans mon salon » a déclaré Yves Saint-Laurent un jour. Et se rendre au nouveau Musée Saint-Laurent dans le 16ème arrondissement de Paris est un voyage en lui-même. Le musée a ouvert ses portes en octobre 2017, en même temps que le Musée Yves Saint-Laurent de Marrakech. L’immeuble du 5 Avenue Marceau a abrité le studio de création de la maison de couture de 1974 jusqu’à sa fermeture en 2002, après quoi elle a été transformée en fondation. Le musée a ouvert grâce à l’ex-compagnon d’Yves Saint-Laurent, Pierre Bergé, décédé en septembre dernier. La visite permet à tous, de l’ancienne cliente à l’amateur en passant par les étudiants en mode, de venir admirer et contempler certaines des oeuvres les plus remarquables du couturier. Lorsque l’on entre dans le musée, nous pouvons tout d’abord admirer les anciens salons de réception Haute-Couture au sein desquels avaient lieu les essayages des clientes ainsi que les défilés jusqu’en 1976. Ces derniers furent par la suite déplacés à l’hôtel Intercontinental. Dans cette pièce sont présentés un court-métrage résumant brièvement l’histoire de la maison ainsi que plusieurs portraits emblématiques d’Yves Saint-Laurent.

Puis vient le début de l’exposition temporaire, présente jusqu’en septembre 2018. La visite commence par une vue d’ensemble des pièces phares du créateur, reflétant son style ainsi que les valeurs de la maison que sont l’élégance et la simplicité. La combinaison, le smoking pour femme et la veste saharienne en sont de parfaites illustrations. Dans la même pièce sont présentés de nombreux croquis, des échantillons de tissus ainsi que des inspirations d’Yves Saint-Laurent tels des poèmes. Nous avons ensuite une vue fascinante sur l’intégralité d’une collection parmi laquelle se trouvent des pièces iconiques de la maison : le caban bleu marine, des robes du soir de 1967 et plusieurs tailleurs d’anciennes clientes.

Au cours de la visite, nous avons la chance de voir plusieurs boléros brodés qui témoignent de l’impressionnant savoir-faire des maisons d’art comme Lesage, Lemarié ou Gossens auxquelles Saint-Laurent avait l’habitude de faire appel pour certaines de ses pièces. Après avoir admiré ces créations parfaitement taillées et structurées, il est intéressant de s’attarder sur les vêtements qu’Yves Saint-Laurent a réalisés grâce à ses voyages imaginaires. En effet, il avait l’habitude de réaliser des collections ayant pour thème des pays exotiques comme la Russie, le Maroc ou encore l’Espagne. Il aimait reproduire sa vision de l’ailleurs à travers ses créations. Ainsi, nous pouvons voir un ensemble inspiré des toreros espagnols ou encore une longue robe brodée et ornementée nous rappelant la Russie.

Au premier étage, le visiteur pourra découvrir un film consacré à la relation unique qui unissait Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé. Ce court-métrage permet de mettre en exergue l’impact qu’ils ont eu l’un sur l’autre tout au long de leur vie et témoigne également de l’impressionnante collection d’art privée qu’ils ont constituée. Le deuxième étage, lui, présente une sélection de robes historiques qu’Yves Saint-Laurent a réinterprétées durant sa carrière. Il est fascinant de voir le travail effectué afin de moderniser et de mettre au goût du jour des robes historiques datant du Moyen-Age ou de la Renaissance. De plus, ne ratez pas le studio se trouvant dans la pièce adjacente : il est définitivement l’espace le plus intéressant du musée. Il s’agit du studio de création où Yves Saint-Laurent réalisait toutes ses collections durant ses années passées au 5 Avenue Marceau. Au sein du studio, laissé quasiment en l’état, se trouvent des croquis, beaucoup d’échantillons, des livres d’art mais aussi des effets personnels de Saint- Laurent lui-même. Cela fait du studio le point d’orgue de toute la visite.

La prochaine étape de la visite nous emmène dans les coulisses d’une maison de Haute- Couture, grâce à six vidéos dans lesquelles nous retrouvons des témoignages d’anciens employés de la maison expliquant la façon dont ils avaient l’habitude de travailler à ses côtés. A la fin de la visite, n’oubliez pas de passer par le rez-de-chaussée où se trouve la pièce dédiée aux accessoires. Il s’agit d’un espace très intéressant pour découvrir la place cruciale qu’avaient les bijoux dans le travail d’Yves Saint-Laurent. L’intégralité des pièces présentées sont des bijoux fantaisie mais vont du bijou intemporel à des créations plus extravagantes réservées à de grandes occasions. Dans la même pièce, ne manquez pas le mur recouvert de dessins réalisés par Saint-Laurent car cela reflète parfaitement le talent du créateur pour le dessin.

Enfin, la treizième et dernière pièce présente une rétrospective des créations réalisées par Saint-Laurent en hommage à des artistes dont les exemples les plus iconiques sont les robes Mondrian. Cela clôt la visite avec quelques-unes des pièces les plus emblématiques du couturier.

Ainsi, le nouveau Musée Saint-Laurent permet à tout un chacun d’aller approfondir ses connaissances sur le créateur. La visite est réellement émouvante et prouve à quel point Yves Saint-Laurent excellait dans l’art de repousser les limites de la mode et savait proposer aux femmes une manière nouvelle de s’habiller. De ce fait, oui, soyez convaincus que la visite vaut sans aucun doute le voyage.


Musée Yves Saint-Laurent 5 Avenue Marceau, Paris 16ème + 33 (0)1 44 31 64 00 contact@museeyslparis.com

Entrée gratuite pour les étudiants ESMOD- ISEM

sur présentation de la carte d’étudiant

---------------------------

Entering Saint-Laurent’s world ...

By Léana ESCH 2A2 ISEM Paris

« The most beautiful journeys I have made are the ones I did with books, on my couch, in my living room » Yves Saint-Laurent told once. And going to the new Yves Saint-Laurent Museum felt like a journey in itself. The museum opened its doors in October 2017, simultaneously with the opening of the Yves Saint-Laurent Marrakech Museum. The 5-Avenue-Marceau mansion used to be the designer’s studio from 1974 to 2002, when it closed and was turned into a foundation. Brought back to life thanks to the help of Saint-Laurent’s former partner Pierre Bergé, who died last September, the museum enables everyone from the amateur to the former customer, to admire and gaze at the everlasting creations he did.


When we enter the museum, we first catch a glimpse of the previous Haute-Couture fitting rooms where the shows also used to take place until 1976 after what they set up at the Intercontinental Hotel. This room is surrounded by some of Yves Saint-Laurent’s most iconic black and white portraits and presents a biography of the couture house through a short-movie.

Then comes the beginning of the actual exhibition, which will remain until September 2018. The tour begins with an overview of the designer’s creations which set up his style and reflect the house’s values such as elegance and simplicity. The jumpsuit, the tuxedo and the safari jacket are the key pieces which represent that philosophy. Are presented in the same room a great deal of sketches, fabric samples and written inspirations from the designer itself. We can then have a spell binding view of an entire collection amongst which some of the iconic creations : the navy blue reefer jacket, quite a few gowns and frocks from 1967 and several ensemble suits from former customers.

Throughout the tour, we get the chance to see some embroidered boleros witnessing the impressive craftsmanship of the houses like Lesage, Lemarié or Gossens that Saint-Laurent used to appeal to. After having admired those sharply cut creations, we have a look at a large amount of designs Saint-Laurent conceived thanks to his imaginary journeys. Indeed, he was used to idealizing some countries like Russia, Spain or Morocco and reproducing his vision in his creations. That way, we get the chance to see an ensemble suit inspired by Spanish bullfighters or long embroidered and embellished dresses reminiscing us of Russia.

On the first floor, we discover a movie that decrypts Yves Saint-Laurent and Pierre Bergé’s relationship. It emphasizes the impact they had on each other during their whole life. Moreover, the 10-minute movie bears witness to their noteworthy private art collection. On the other hand, the second floor presents a round-up of historical gowns Yves Saint-Laurent reinterpreted in the course of his career. It is fascinating to catch sight of a modern take on more traditional gowns. Furthermore, be sure to check out the studio that takes place just in the adjacent room and which is probably the most poignant area of the museum. It was Saint-Laurent’s studio during his entire career at this mansion and it has been left almost exactly the way it used to be when he was still here. The studio is surrounded by so many sketches, fabric samples, art books and personal items which belonged to Saint-Laurent and this surely turns this room into the summit of the entire museum.

The next step of the exhibition brings us to the backstage of a Haute-Couture house with the help of six short videos in which some of the previous employees testify to how they worked by Saint-Laurent’s side. Additionally, be sure to check out the accessory room on the ground floor at the end of the visit as it definitely is an efficient way to discover the crucial place of accessories in Saint-Laurent’s work. All the creations are costume jewelry but go from the investment piece we will hold onto forever to the more extravagant piece reserved for special occasions. At the same time, the wall covered with drawings is not to be missed as it is such an awesome array of the designer’s talent for drawing.

Last but not least, the thirteenth and latest room exhibits a significant retrospective of the creations Saint-Laurent designed to pay tribute to his favorite artists like Mondrian for instance. It actually ends up with quite extremely recognizable staples from Fashion History.

To bring down the curtain, the new Saint-Laurent Museum definitely allows everyone to deepen their knowledge of the designer. The visit is a must and proves that Saint-Laurent certainly excelled in pushing the boundaries and introducing new designs in contrast with what women wore at that time. So yes, be convinced that the visit is beyond any doubt, worth the journey.

Musée Yves Saint-Laurent 5 Avenue Marceau, Paris 16ème + 33 (0)1 44 31 64 00 contact@museeyslparis.com

Free entrance for all ESMOD ISEM students

student card needed